La rotation de DNS : une solution efficace pour l'équilibrage de charge des sites web

DNS Round Robin

Le DNS round-robin est une technique de répartition de charge utilisée lorsque l'entreprise ne possède pas de répartiteurs de charge et que les serveurs sont sur des réseaux distincts. Cette technique permet d'équilibrer la charge entre plusieurs serveurs en associant plusieurs adresses IP à un nom de domaine pleinement qualifié (FQDN). L'algorithme d'ordonnancement utilisé est de type round-robin, ce qui signifie qu'à chaque requête DNS d'un client, la résolution donnée est différente. Cette rotation circulaire entre les différentes adresses permet de répartir la charge entraînée par un trafic important entre les différentes machines ayant ces adresses IP.


Un exemple concret de l'utilisation du DNS round-robin est le pool de ntp.org, où les serveurs ntp répartis dans le monde sont accessibles via des noms d'hôtes globaux et plus locaux. Les clients choisissent l'une des adresses disponibles, ce qui aboutit à une distribution homogène de la charge entre les serveurs si le nombre de clients est assez important.

Cependant, cette technique présente quelques inconvénients. Tout d'abord, il n'y a pas d'automatisme pour la sortie de pool d'un serveur. Si un serveur devient indisponible, il continuera à être sollicité par les clients jusqu'à ce que les anciennes adresses IP ne soient plus utilisées par ceux qui les avaient placées en cache. De plus, il faut attendre un certain délai pour que les adresses IP nouvellement ajoutées soient propagées et utilisées par tous les clients.

Malgré ces limites, le DNS round-robin présente des avantages intéressants. Les serveurs n'ont pas besoin d'être sur le même réseau ni gérés par le même prestataire, ce qui offre une flexibilité dans la gestion de l'infrastructure. De plus, cette technique ne nécessite pas l'utilisation de répartiteurs de charge dédiés, ce qui permet de réduire les coûts.

Utiliser une stratégie DNS pour l'équilibrage de charge des applications

La configuration d'une stratégie DNS pour l'équilibrage de charge des applications peut être réalisée en utilisant différentes techniques. Dans les versions précédentes de DNS Windows Server, l'utilisation de réponses tourniquet (round robin) était courante pour l'équilibrage de charge. Cependant, dans Windows Server 2016, de nouvelles fonctionnalités permettent une allocation dynamique de la charge de trafic entre les différentes instances d'application.

Pour illustrer cette configuration, prenons l'exemple d'une entreprise fictive, Contoso Gift Services, qui souhaite répartir le trafic de son application entre différents centres de données en fonction des capacités de chaque serveur.

La première étape consiste à créer des étendues de zone pour chaque centre de données. Cela permettra d'organiser les enregistrements d'hôtes du serveur Web de manière structurée. Ensuite, il faut ajouter les enregistrements d'hôte du serveur Web dans chaque étendue de zone. Ces enregistrements sont associés aux adresses IP des serveurs Web.

Une fois les étendues de zone et les enregistrements d'hôte configurés, il est possible de créer des stratégies DNS pour distribuer les requêtes entrantes entre les étendues de zone. Ces stratégies peuvent être créées en fonction des besoins de gestion du trafic. Par exemple, il est possible de créer une stratégie pour diriger le trafic vers le centre de données le moins chargé ou pour répartir équitablement la charge entre tous les centres de données.

Une fois les stratégies DNS configurées, il est important de prendre en compte les problèmes possibles liés à la mise en cache des enregistrements DNS. En effet, les clients peuvent mettre en cache les réponses DNS, ce qui peut entraîner des déséquilibres de charge si un serveur devient indisponible. Pour atténuer ces problèmes, il est recommandé de configurer des délais de vie (TTL) appropriés pour les enregistrements DNS, afin que les clients mettent à jour régulièrement leurs caches.

En résumé, la configuration de l'équilibrage de charge des applications avec une stratégie DNS permet d'optimiser la répartition du trafic entre les différents serveurs. Cette approche offre une flexibilité dans la gestion de l'infrastructure et permet de s'adapter aux besoins spécifiques de chaque application. Cependant, il est important de prendre en compte les éventuels problèmes liés à la mise en cache des enregistrements DNS pour garantir un équilibrage de charge efficace.

Le DNS round robin est une technique de répartition de charge utilisée lorsque l'entreprise ne possède pas de répartiteurs de charge et que les serveurs sont sur des réseaux distincts. Cette technique permet d'équilibrer la charge entre plusieurs serveurs en associant plusieurs adresses IP à un nom de domaine pleinement qualifié (FQDN). Cependant, cette méthode présente des limites, notamment en ce qui concerne la sortie de pool d'un serveur et la propagation des nouvelles adresses IP.

Pour pallier ces limites, il est possible d'utiliser une stratégie DNS pour l'équilibrage de charge des applications. Cette approche permet une allocation dynamique de la charge de trafic entre les différentes instances d'application. Elle nécessite la configuration d'étendues de zone, d'enregistrements d'hôte et de stratégies DNS. Il est également important de prendre en compte les problèmes liés à la mise en cache des enregistrements DNS pour garantir un équilibrage de charge efficace.

En conclusion, le DNS round robin et l'équilibrage de charge des applications avec une stratégie DNS sont des techniques intéressantes pour optimiser la répartition de la charge entre les serveurs. Elles offrent une flexibilité dans la gestion de l'infrastructure et permettent d'adapter la répartition de charge aux besoins spécifiques de chaque application.

Index
  1. DNS Round Robin
  2. Utiliser une stratégie DNS pour l'équilibrage de charge des applications

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Go up