TPM Expliqué : Comprendre la Technologie du Trusted Platform Module et la Métropole Toulon Provence Méditerranée

Le TPM améliore la sécurité des PC via le chiffrement, s'intègre aux chipsets, est standardisé depuis 2005, obligatoire pour Windows 11 et présent depuis 2006.

Introduction au TPM

Le Module de plateforme fiable (TPM) constitue une avancée significative dans la sécurité des PC. Utilisé principalement par des services de chiffrement et d'authentification tels que BitLocker et Windows Hello, le TPM renforce la protection des données et la gestion des identifiants.

Implémentation matérielle du TPM

Avec l'évolution de la norme TPM 2.0, il est désormais possible d'intégrer des fonctionnalités TPM directement dans les chipsets, une initiative prise par fabricants tels qu'Intel et AMD. Cela permet d'éliminer le besoin d'une puce séparée sur la carte mère, rationalisant ainsi la conception des ordinateurs.

Historique et standardisation du TPM

Utilisé depuis plus de deux décennies, le TPM est devenu un standard sur les PC autour de l'année 2005, et la norme TPM 2.0 est appliquée de manière standard depuis 2016. Cette standardisation témoigne de l'importance croissante de la sécurité informatique dans l'environnement professionnel et personnel.

Composants internes d'un Trusted Platform Module

Au cœur du système, les cryptoprocesseurs du Trusted Platform Module (TPM) servent à sécuriser les communications et l'accès aux données via un hardware dédié et inviolable. Depuis sa reconnaissance comme standard ISO/IEC 11889 en 2009, le TPM a continuellement évolué, avec la publication de la version 2.0 en 2014 par le Trusted Computing Group.

Historique commercialisation

Débutant leur présence commerciale en 2006, les puces TPM ont été adoptées rapidement, en particulier dans les ordinateurs portables professionnels. Elles sont désormais un composant omniprésent dans les cartes mères des ordinateurs les plus récents.

[enlazatom_show_links]

Connectivité pour le TPM

Afin de fonctionner correctement, le TPM se connecte à l'ordinateur via des bus spécifiques, tels que le bus LPC ou le bus SPI, qui garantissent la communication rapide et sécurisée avec le reste du système.

Constructeurs de puces TPM

Plusieurs fabricants comme Atmel, Broadcom, Infineon, Intel, Nuvoton, Sinosun, et STMicroelectronics dominent le marché des puces TPM, offrant diverses options pour la sécurisation matérielle des dispositifs informatiques.

Fonctionnalité matérielle passive

En tant qu'équipement passif, le TPM se charge exclusivement de stocker les secrets et les clés de chiffrement. Il ne peut pas agir de manière autonome, mais il est crucial pour garantir la confidentialité et l'intégrité des données sur l'ordinateur.

Intégrations et implémentations

A l'origine présent sous la forme d'une puce externe, le TPM s'intègre de plus en plus au micrologiciel de la carte mère, que l'on appelle fTPM pour AMD ou Platform Trust Technology chez Intel. Ces implémentations fournissent les mêmes fonctionnalités de sécurité mais sans la nécessité d'un composant additionnel.

Importance dans Windows 11

La sortie de Windows 11 a mis en exergue l'importance du TPM, ce dernier étant une exigence de Microsoft pour l'installation du système d'exploitation afin d'assurer une base de sécurité robuste pour les utilisateurs.

Exigences de Microsoft

Depuis 2016, Microsoft a rendu obligatoire la compatibilité avec le TPM 2.0 pour les PC commercialisés avec Windows 10, soulignant une fois de plus l'importance de la sécurité au niveau du matériel.

Normes alternatives pour les appareils nomades

Au-delà des ordinateurs traditionnels, les appareils nomades bénéficient de normes similaires pour la sécurisation matérielle. Le Trusted execution environment (TEE), notamment déployé sous le nom de TrustZone par ARM, offre un environnement sécurisé pour l'exécution des procédures critiques.

Index
  1. Implémentation matérielle du TPM
  2. Historique et standardisation du TPM
  3. Composants internes d'un Trusted Platform Module
  4. Historique commercialisation
  5. Connectivité pour le TPM
  6. Constructeurs de puces TPM
  7. Fonctionnalité matérielle passive
  8. Intégrations et implémentations
  9. Importance dans Windows 11
  10. Exigences de Microsoft
  11. Normes alternatives pour les appareils nomades

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Go up