Maîtrisez la commande ls sur Linux avec ces exemples pratiques !

La commande "ls" est un utilitaire du système de fichiers Linux qui permet de lister les informations sur les fichiers et répertoires. Elle fait partie des utilitaires principaux GNU installés sur toutes les distributions Linux. Dans cet article, nous allons explorer les différentes options qui permettent d'utiliser la commande "ls" et donner des exemples concrets d'utilisation.


Options importantes de la commande "ls"

La commande "ls" peut être utilisée de plusieurs manières, en fonction des options choisies lors de son utilisation. Voici les options les plus couramment utilisées :

  • Sans option, elle liste les fichiers et répertoires au format nu. La commande "ls" sans option affiche simplement la liste des fichiers et répertoires dans le répertoire courant. Il s'agit d'une liste basique, sans informations supplémentaires sur les fichiers et les répertoires.
  • Avec l'option "-l", elle affiche les détails tels que la taille, la date, l'autorisation, etc. L'option "-l" permet d'afficher des informations détaillées sur les fichiers et les répertoires. Ces informations incluent la taille, la date de création ou de modification, les autorisations d'accès, etc.
  • Avec l'option "-a", elle affiche les fichiers cachés. L'option "-a" permet d'afficher les fichiers cachés, c'est-à-dire les fichiers dont le nom commence par un point.
  • Avec la combinaison "-lh", elle affiche la taille au format lisible par l'homme. L'option "-h" permet d'afficher la taille des fichiers et des répertoires dans un format lisible par l'homme, c'est-à-dire avec des unités telles que "Ko", "Mo" ou "Go". La combinaison "-lh" affiche donc la taille de chaque fichier en utilisant un format plus facile à lire.
  • Avec l'option "-F", elle ajoute un caractère "/" à la fin de chaque répertoire. L'option "-F" ajoute un caractère "/" à la fin de chaque répertoire pour les distinguer des autres types de fichiers.
  • Avec l'option "-r", elle affiche les fichiers et répertoires dans l'ordre inverse. L'option "-r" permet d'afficher les fichiers et répertoires dans l'ordre inverse, c'est-à-dire du plus récent au plus ancien.
  • Avec l'option "-R", elle liste récursivement les répertoires de sous-répertoires dans l'ordre inverse. L'option "-R" permet de lister récursivement tous les fichiers et répertoires contenus dans les sous-répertoires.
  • Avec la combinaison "-ltr", elle affiche la dernière date de modification du fichier ou du répertoire. La combinaison "-ltr" permet d'afficher les fichiers et les répertoires triés par date de modification, du plus ancien au plus récent.
  • Avec la combinaison "-lS", elle trie les fichiers/répertoires par taille. La combinaison "-lS" permet de trier les fichiers et les répertoires par taille, du plus petit au plus grand.
  • Avec l'option "-i", elle liste les fichiers/répertoires avec leur numéro d'inode. L'option "-i" permet d'afficher le numéro d'inode de chaque fichier et répertoire.

Fichiers cachés

Les fichiers cachés sont des fichiers dont le nom commence par un point. Par défaut, la commande "ls" ne les affiche pas. Pour afficher les fichiers cachés, il suffit d'utiliser l'option "-a". Par exemple, la commande "ls -a" affiche tous les fichiers et répertoires, y compris les fichiers cachés.

Documentation

La commande "ls" est largement documentée dans les manuels de Linux. Pour accéder à la documentation, il suffit d'utiliser la commande "man ls". Cette commande affiche une page de manuel qui décrit toutes les options et les utilisations possibles de la commande "ls".

Conclusion

La commande "ls" est un utilitaire indispensable pour les utilisateurs de Linux. Elle permet de lister les fichiers et les répertoires, ainsi que d'afficher des informations détaillées sur ces derniers. Les options disponibles permettent de personnaliser l'affichage et de trier les fichiers et les répertoires de différentes manières. La documentation de la commande "ls" est facilement accessible et décrit toutes les options disponibles.

Index
  1. Options importantes de la commande "ls"
  2. Fichiers cachés
  3. Documentation
  4. Conclusion

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Go up