"Exécutez vos commandes en arrière-plan avec facilité !"

Exécuter les commandes en arrière-plan

Lors de l'administration d'un serveur, il peut arriver que certaines commandes prennent plus de temps que prévu pour s'exécuter. Dans le cas où la session se déconnecte ou se ferme, cela peut entraîner des problèmes d'intégrité des données. Pour remédier à cela, il est possible d'exécuter les commandes en arrière-plan.

Utilisation du symbole "&"

Le symbole "&" permet d'exécuter des commandes en arrière-plan. En ajoutant "&" à la fin d'une commande, celle-ci s'exécute sans être visible. Par exemple, pour lancer la commande "bigjob" en arrière-plan, il suffit de taper :

$ bigjob &

Une fois la commande lancée, le prompt suivant apparaît immédiatement, permettant d'entrer d'autres commandes pendant l'exécution de la commande en arrière-plan.

Numéro du processus (PID)

Lorsqu'une commande est lancée en arrière-plan, le numéro du processus lancé est affiché, ainsi que son identifiant, appelé PID (Process ID). Par exemple, après avoir lancé la commande "bigjob" en arrière-plan, le résultat suivant peut être affiché :

[1] 21414

Le numéro entre les crochets "[1]" est l'identifiant de la tâche (job number), tandis que le nombre "21414" est le PID du processus.

Mettre une commande en pause

Il est possible de mettre une commande en pause en utilisant la combinaison de touches "Ctrl+Z". Cela suspend l'exécution de la commande et la met en pause. La commande suspendue peut ensuite être relancée en arrière-plan en utilisant la commande "bg". Par exemple, si la commande "bigjob" est en pause, il suffit de taper :

$ bg

Cela permet de reprendre l'exécution de la commande en arrière-plan.

Continuer l'exécution après la fermeture de la console

Parfois, il est nécessaire de continuer l'exécution d'un processus même après avoir fermé la console ou s'être déconnecté. Pour cela, la commande "nohup" peut être utilisée. Par exemple, pour exécuter la commande "bigjob" en arrière-plan et continuer son exécution même après avoir fermé la console, il suffit de taper :

$ nohup bigjob &

Cela permet de détacher le processus du terminal, lui permettant de continuer son exécution indépendamment de la console.

Autres commandes utiles

Il existe d'autres commandes utiles pour gérer les processus en arrière-plan :

  • La commande "fg" permet de reprendre un processus en arrière-plan au premier plan. Par exemple, si la commande "bigjob" est en arrière-plan, il suffit de taper :
    $ fg
    

    Cela fait passer le processus "bigjob" au premier plan.

  • La commande "kill" permet de terminer un processus en utilisant son PID. Par exemple, pour terminer le processus avec le PID "21414", il suffit de taper :
    $ kill 21414
    
  • La commande "jobs" permet de voir la liste des tâches en cours d'exécution en arrière-plan et leur état. Par exemple, pour afficher la liste des tâches en cours d'exécution, il suffit de taper :
    $ jobs
    
  • La commande "ps" permet de voir les processus en cours d'exécution. Par exemple, pour afficher tous les processus en cours d'exécution, y compris ceux lancés depuis d'autres terminaux ou en arrière-plan, il suffit de taper :
    $ ps -e
    

En résumé, l'exécution de commandes en arrière-plan permet de gérer efficacement les tâches longues et d'éviter les problèmes d'intégrité des données en cas de déconnexion ou de fermeture de la console. En utilisant les commandes "&", "nohup", "bg", "fg", "kill", "jobs" et "ps", il est possible de contrôler et de gérer les processus en arrière-plan de manière efficace et pratique.

Index
  1. Exécuter les commandes en arrière-plan
    1. Utilisation du symbole "&"
    2. Numéro du processus (PID)
    3. Mettre une commande en pause
    4. Continuer l'exécution après la fermeture de la console
    5. Autres commandes utiles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Go up