Différences entre les types de SSD

Signification des abréviations qui différencient les unités SSD et différences entre les différents modèles (SLC, MLC, TLC, QLC et PLC? )

Les SSD ont révolutionné l'industrie des ordinateurs de bureau et des ordinateurs portables, en retirant les anciens disques mécaniques en raison de leur vitesse, de leur facilité d'installation et de leur résistance aux chocs et aux contraintes. Ce type de lecteur est désormais tellement répandu qu'il est possible d'acheter de nouveaux SSD de 1 To et plus à des prix compétitifs, sans avoir à se focaliser sur les disques mécaniques (désormais utilisables exclusivement comme disques de données pour NAS ou comme disques de sauvegarde). Lors de l'achat d'un SSD vous aurez sûrement croisé quelques acronymes étranges, qui apparemment ne veulent rien dire mais qui en réalité peuvent indiquer le qualité du lecteur choisi, quel que soit le modèle ou la capacité.

En fait, dans ce guide, nous allons vous montrer comment choisir le disque SSD le plus rapide et le plus moderne, en apprenant à lire également les abréviations qui se trouvent à côté du nom du SSD ou dans sa description, afin d'éviter les produits plus anciens ou obsolètes et de se concentrer uniquement sur des disques capables d'offrir des performances maximales.

Comment choisir le meilleur SSD

Afin de choisir le meilleur SSD, nous devrons faire attention aux abréviations SLC, MLC, TLC, QLC et API, qui ne sont souvent pas indiqués dans les titres des produits vendus en ligne ou sur les fiches techniques des SSD vendus en magasin d'informatique. Pour obtenir ces informations il faudra obligatoirement accéder à la fiche technique détaillée du variateur, disponible sur le site du constructeur. Afin de comprendre en détail la signification de ces acronymes, nous allons vous montrer ci-dessous ce qu'ils signifient et pourquoi ils sont si importants dans le choix d'un nouveau SSD.

Indications de mémoire NAND

Les acronymes étranges dont nous avons parlé dans l'introduction représentent différents types de cellules NAND, c'est-à-dire les cellules qui fonctionnent comme un « entrepôt de données » au sein des SSD. Par rapport aux disques mécaniques (qui utilisaient un disque magnétique et une tête), les SSD utilisent des puces pour stocker des données, et au sein de ces puces, on peut trouver un nombre variable de cellules, disposées d'une manière particulière ou fonctionnant avec des caractéristiques précises. . Les étranges abréviations vous fournissent donc une indication précieuse du type de cellules NAND que l'on peut trouver à l'intérieur du lecteur, chacune avec des caractéristiques de performances différentes.

Cellule à un seul niveau (SLC)

Le type de cellule le plus simple est SLC. Les SLC acceptent un bit par cellule mémoire, offrant des avantages considérables en termes de vitesse et de durée, évidemment au détriment de la capacité (qui sera liée au nombre de cellules pouvant être insérées à l'intérieur des puces modernes). Ce type de cellules est très rapide et dure beaucoup plus longtemps que les autres types de cellules, pour cette raison, ils ont un prix très élevé et ne sont généralement proposés que pour les SSD dans l'environnement professionnel; dans l'environnement grand public (c'est-à-dire les disques réservés à un usage domestique) ils ne servent qu'à fournir un cache rapide à l'ensemble du disque: on ne retrouvera guère ce type de cellules sur toutes les puces du lecteur choisi.

Cellules multi-niveaux (MLC)

Les SSD MLC permettent d'écrire deux bits dans une cellule (malgré le nom, qui suggère un grand nombre de couches ou de cellules), en conservant une grande partie des avantages d'une seule cellule mais en augmentant la capacité totale du disque. Ils ont tendance à être plus lents que les SLC (mais pas de beaucoup), mais ils compensent ce petit défaut par une plus grande capacité et un meilleur rapport qualité-prix.

Cellule triple couche (TLC)

Les SSD les moins chers sont indiqués par l'abréviation TLC. Ils permettent d'économiser trois bits dans une seule cellule, mais sacrifient quelque chose en termes de vitesse et de durée (ils ne cassent pas immédiatement pour ainsi dire, mais durent moins longtemps que les modèles vus précédemment). La cellule de type TLC est actuellement la plus populaire dans l'environnement grand public, car elle offre toujours un bon compromis entre durée, capacité et vitesse, même si elle n'est pas recommandée pour une utilisation comme disque de données.

Cellules quadruples ou quintuples (QLC et PLC)

Les SSD modernes s'orientent vers une compression toujours plus importante du nombre de bits pouvant être enregistrés dans une seule cellule, de manière à pouvoir en peu de temps répliquer les capacités atteintes par les anciens disques mécaniques et les dépasser (4 To ou plus) . Cependant, un nombre aussi élevé de bits sauvegardés dans une même cellule a un inconvénient non indifférent: ils ne durent pas longtemps, du moins par rapport aux types de cellules vus précédemment. Même si les valeurs de durée minimale vont bien au-delà des capacités réelles avec lesquelles les SSD sont utilisés à la maison, cet inconvénient doit être pris en considération: on court le risque de devoir changer de SSD dans les 5 ans suivant l'achat. D'un point de vue performances, ils sont très bons, même s'ils n'atteignent pas les vitesses vues avec les cellules individuelles (SLC).

Différences entre SSD et M.2

Outre la distinction sur le type de cellule sur laquelle le disque écrit des données, il est essentiel d'apprendre à reconnaître les facteurs de forme des nouveaux SSD, car cela peut faire la différence entre un disque SSD simplement et un SSD aux performances exceptionnelles. Actuellement, la technologie la plus rapide pour les SSD est identifiée avec le facteur de forme M.2, reconnaissable à la forme de la barre et parfois aussi identifié comme Mémoires NVMe.

Ces mémoires contiennent des puces très similaires aux SSD traditionnels mais utilisent une bande passante plus importante (la partageant avec les slots PCI-Express X16) et sont donc également 10 fois plus rapides que les disques SSD traditionnels. Pour utiliser la mémoire NVMe ou M.2, votre carte mère doit prendre en charge ce type de mémoire: Tous les PC n'ont pas l'emplacement approprié, alors vérifiez à l'avance avant d'acheter quoi que ce soit.

Pour en savoir plus, nous vous invitons à lire nos guides Que sont les SSD M.2, comment ils se montent et où les acheter Et eMMC ou SSD? Différences et comparaison entre les périphériques de stockage de données.

SSD recommandé

Maintenant qu'on sait bien le reconnaître les SSD les plus rapides du marché, nous vous montrerons ci-dessous les meilleurs disques que vous pouvez acheter sur Amazon pour mettre à niveau vos ordinateurs, également en fonction de la technologie prise en charge par la carte mère utilisée.

Les SSD les plus rapides (avec un facteur de forme de 2,5 pouces) que nous pouvons utiliser sur tous les ordinateurs de bureau et ordinateurs portables équipés d'un port SATA (ou d'un slot SATA) sont les suivants :

Si, par contre, nous avons un ordinateur moderne prenant en charge Mémoires de facteur de forme M.2 ou NVMe, voyons ensemble quels sont les disques les plus rapides que l'on peut monter sur le slot dédié de la carte mère:

Conclusion

Lors du choix d'un nouveau disque SSD, il est conseillé de se renseigner immédiatement sur le technologie utilisée pour les cellules et sur le facteur de forme, afin de connaître exactement sa durée estimée, les performances qu'il peut atteindre et la capacité maximale pour ce type particulier de cellule. Si on ne sait pas quel SSD choisir entre deux modèles apparemment identiques, on privilégie toujours les modèles M.2, afin d'être sûr d'avoir une vitesse de lecture et d'écriture plus élevée.

Toujours au sujet des disques informatiques, sachez qu'il existe quelques options à modifier pour garder le SSD du PC rapide.
.

Index
  1. Comment choisir le meilleur SSD
    1. Indications de mémoire NAND
    2. Cellule à un seul niveau (SLC)
    3. Cellules multi-niveaux (MLC)
    4. Cellule triple couche (TLC)
    5. Cellules quadruples ou quintuples (QLC et PLC)
  2. Différences entre SSD et M.2
  3. SSD recommandé
    1. Conclusion

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Go up